Bricolage, Déco, DIY et réseaux sociaux


L’explosion du DIY (Do It Yourself) et des émissions spécialisées ont contribué à faire du bricolage et de la décoration un des loisirs préférés des français. Néanmoins beaucoup de français continuent de se servir d’un couteau comme tournevis : l’accompagnement des spécialistes du secteur est donc primordial pour maintenir l’engouement des consommateurs et les amener vers plus de dextérité.

Les principaux acteurs du marché ont-ils compris l’enjeu des réseaux sociaux pour leur business et la relation avec leurs clients ? Pour répondre à cette question, nous avons analysé la communication websociale des 3 principaux acteurs du marché Français : Leroy Merlin, Castorama et Mr Bricolage. Si vous êtes pressés et que vous n’avez pas le temps de lire cet article, allons droit au but : la réponse est NON !

 

Beaucoup de similitudes sur Facebook

 

La ligne éditoriale des 3 spécialistes est quasiment la même. On y parle déco, on donne des conseils aux likers ainsi que des informations pratiques (liste des magasins ouverts les jours fériés).

Les community managers ont également une démarche de transparence avec des pages ouvertes aux publications des likers et un taux de réponse élevé (Castorama et Mr Bricolage étant les plus rapides pour répondre aux plaintes des consommateurs). Les 3 CM ont également la volonté de faire participer activement les likers par des sondages, des posts « Vrai ou Faux », des demandes d’avis… Il est à noter que sur la page de Mr Bricolage, ce n’est pas la marque qui parle mais 2 de ses spécialistes : Cathy et Alain.

 

 

Leroy Merlin propose néanmoins un contenu beaucoup plus riche dans ses onglets avec :

– Une application permettant d’inviter ses amis à participer aux travaux

– Les Best Offres, une application grâce à laquelle les likers peuvent voter pour les produits qu’ils souhaitent voir en promotion

– La liste des magasins sur une carte interactive

– Un quiz

– Un forum dédié aux passionnés

– Un service de relation client

 

De son côté, Castorama propose une application ludique permettant de retrouver de la décoration en fonction de son année de naissance et Mr Bricolage diffuse des offres d’emplois à pourvoir.

Dans la bataille des chiffres, les premières places se partagent entre Leroy Merlin et Mr Bricolage. Le 1er est très largement en tête en nombre de likers mais Mr Bricolage assure le taux le plus élevé en termes d’engagement et notamment sur le nombre de partage.

 

 

La nature des images publiées est l’une des principales causes de ces taux très élevés. Mr Bricolage met en avant des visuels proches de l’univers Pinterest et du DIY (Do It Yourself) qu’affectionne particulièrement cette communauté.

 

Seul Leroy Merlin accompagne ses clients sur Twitter

 

Alors que les 3 spécialistes du bricolage et de la déco  ont une activité très intéressante sur Facebook, 2 d’entre eux brillent par leur absence sur Twitter.

Seul Leroy Merlin assume une présence sur ce réseau social avec un peu de SAV, des push vers des contenus propriétaires (ex : conseils en vidéo sur YouTube) et de nombreux retweets mettant la marque en valeur.

 

 Statistiques Leroy Merlin sur Twitter

 

Castorama a bien fait une tentative sur Twitter il y a un an (@castorama_fr) mais elle s’est arrêtée après 85 tweets et 1944 abonnés au compteur : dommage ! Cette situation est d’ailleurs la même sur Google+ malgré 1 070 abonnés.

 

Un accompagnement en vidéo sur YouTube

 

Très en retrait sur Facebook et absent de Twitter, Castorama mise particulièrement sur YouTube. La chaîne compte près de 14 millions de vues et 20 000 abonnés. La recette du succès ? De nombreux tutoriels à destination des bricoleurs du dimanche (et donc à la majorité de la population). La majorité de ces conseils en vidéo ont été visionnés plus de 100 000 fois, c’est donc un investissement réussi pour la marque.

 

 

Plus esthétique et personnalisée, la chaîne Leroy Merlin n’a pas à rougir avec près de 12 millions de vues et 6 500 abonnés. Les vidéos sont classées par thématiques (tendance, outillage, terrasse…) et les spots TV y trouvent aussi une place de choix.

Avec « seulement » 1,8 millions de vues et 560 abonnés, Mr Bricolage est plus en retrait sur ce support.

 

Des tendances déco et bricolage à découvrir sur Pinterest

 

19 tableaux, 1 100 pins : Leroy Merlin ne fait pas les choses à moitié sur Pinterest. Passé le cap du visuel, une majorité de contenus pointent sur un site de la marque.

 

 

L’approche est identique sur le compte de Castorama mais avec une activité beaucoup moins importante (100 pins pour 7 tableaux).

On peut regretter l’inactivité de Mr Bricolage sur ce réseau alors que les contenus publiés sur Facebook rentrent parfaitement dans ce cadre.

 

En Bref…

 

Hormis Leroy Merlin qui assure une présence intéressante sur les principaux réseaux sociaux, les autres spécialistes du secteur sont plus irréguliers. Mr Bricolage et Castorama montrent de bonnes choses sur Facebook mais ces efforts de communication sont globalement moins visibles sur le reste du websocial. Et où sont donc les Bricorama, Brico Dépôt, Bricomarché et autres Weldom ?

Sans revenir sur l’absence des plus grandes marques du secteur sur Twitter on peut également regretter le faible intérêt des leaders sur d’autres plateformes. En effet, dans cet univers très visuel on peut regretter le manque d’initiatives sur Instagram et l’absence de pages Business sur Foursquare alors que les enseignes revendiquent plusieurs dizaines / centaines de points de ventes.